La sénatrice Mobina Jaffer représente la Colombie-Britannique au Sénat du Canada, où elle est vice-présidente du Comité sénatorial permanent de la sécurité nationale et de la défense. Nommée au Sénat le 13 juin 2001 par le très honorable Jean Chrétien, elle est la première sénatrice musulmane, la première sénatrice née en Afrique et la première sénatrice d’origine sud-asiatique. La sénatrice Jaffer est aussi membre du Comité sénatorial permanent des affaires juridiques et constitutionnelles, du Comité sénatorial permanent de la régie interne, des budgets et de l’administration et du Comité sénatorial permanent du Règlement, de la procédure et des droits du Parlement.

Après avoir été membre du Comité sénatorial permanent des droits de la personne pendant près de dix ans, la sénatrice Jaffer a eu l’occasion de présider des études du Sénat sur l’exploitation sexuelle des enfants au Canada et sur la nécessité d’adopter un plan d’action national. Ardente défenderesse du bilinguisme au Canada, elle préconise des mesures pour favoriser l’usage de l’anglais et du français dans toutes les collectivités du pays. Comme la sécurité publique occupe une place importante dans les politiques et les débats nationaux, la sénatrice Jaffer a attiré l’attention sur le recours abusif au profilage dans les mesures de lutte contre le terrorisme et sur l’importance fondamentale de respecter la vie privée, les droits de la personne et la primauté du droit. Les collectivités sont au cœur de tout progrès et de toute réussite des initiatives stratégiques, et la sénatrice Jaffer les incite à protéger les droits de la personne, à célébrer la diversité du Canada et à encourager le progrès.

De 2002 à 2006, la sénatrice Jaffer est envoyée spéciale du Canada pour la paix au Soudan et, de 2002 à 2005, elle préside le Comité canadien des femmes, de la paix et de la sécurité. La sénatrice Jaffer est souvent invitée à prendre la parole à des conférences internationales sur la question de la sécurité et de la Résolution 1325 du Conseil de sécurité des Nations Unies, qui recommande d’accroître la participation des femmes et de prendre en compte la parité des sexes dans toutes les opérations de promotion et de maintien de la paix des Nations Unies, et qui demande à toutes les parties à un conflit armé de prendre des mesures particulières pour protéger les femmes et les filles contre les actes de violence sexiste, en particulier le viol et les autres formes de sévices sexuels, dans les situations de conflit armé. En tant que grand-mère, la sénatrice Jaffer place au centre de ses préoccupations les droits des femmes et des enfants.

Éminente avocate, la sénatrice Jaffer exerce le droit au cabinet Dohm, Jaffer et Jeraj depuis 1978. Nommée conseillère de la reine en 1998, elle est la première femme d’origine sud-asiatique à avoir exercé le droit au Canada, et elle a rendu des services exceptionnels au milieu juridique.

En 2003 et en 2004, le Réseau des femmes exécutives la nomme parmi les 100 femmes les plus influentes du Canada. En 2003, la sénatrice Jaffer reçoit un doctorat honorifique de l’Open Learning University.

La sénatrice Jaffer est titulaire d’une licence en droit de l’Université de Londres (Angleterre), obtenue en 1972, et diplômée du Programme de perfectionnement des cadres de l’Université Simon Fraser (Colombie-Britannique).

Née en Ouganda, elle parle six langues, est mariée, a deux enfants et deux petits-enfants.

 

3 Responses to Biographie

  1. Leletta Selassie says:

    I remember you with Great affection. Leletta

  2. sara says:

    You are my inspiration. A strong woman and role model committed and dedicated to humanity. You have given me a voice and empowered me to become the person I am today, thank you so much for all your hard work!

  3. Milt Pearson says:

    You are a great role model and example of new Canadian Citizens that make Canada one of the best countries in the world.
    Milt

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *